Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Discours sur l'état de l'Union : Obama veut faire de 2014 «l'année de l'action»

Par RFI

Barack Obama a prononcé le 29 janvier son discours annuel sur l'état de l'Union, devant le Congrès américain. Discours qui intervient après une année compliquée pour le président américain, ponctuée de nombreuses difficultés. Au coeur de son intervention, Obama place la lutte contre les inégalités aux Etats-Unis, et appelle à une forte hausse du salaire minimum dans le pays. Concernant la politique étrangère américaine, Barack Obama déclare notamment soutenir la libre expression et la démocratie en Ukraine. Par ailleurs, il a rappelé que la présence américaine en Afghanistan tirait à sa fin.

Avec notre correspondante à Washington, Anne-Marie Capomaccio

La plus grande partie du discours a été consacrée à la politique intérieure, et plus particulièrement à l’économie. Barack Obama, très offensif, a rappelé les bons indicateurs de cette année. Il a annoncé comme prévu l’augmentation du salaire minimum pour les prestataires fédéraux..

Le président des Etats-Unis a terminé son discours de l’état de l’Union en évoquant sa stratégie en matière de politique étrangère: Iran, Afghanistan, Syrie, Ukraine et plus globalement, menace terroriste internationale.

Barack Obama est longuement revenu sur la problématique iranienne. «Il faut laisser sa chance à la diplomatie », a-t-il réexpliqué, « les négociations seront difficiles et nous ne sommes pas sûrs qu’elles seront un succès ».

Dans l’esprit de Barack Obama, c’est une Amérique forte qui négocie, et le président américain a réitéré son intention d’user de son veto si le Congrès vote de nouvelles sanctions pendant la négociation. Barack Obama est également revenu sur al-Qaïda, et sur l’évolution de la menace au Yémen, en Irak et en Afrique.

Il a rappelé que la présence américaine en Afghanistan tire à sa fin. C’est le plus long conflit dans lequel l’armée des Etats-Unis a été engagée. Barak Obama a également rappelé sa volonté de fermer la prison de haute sécurité de Guantanamo.

Enfin, sur le reste des orientations de politique étrangère, Barack Obama a annoncé la poursuite des efforts sur la difficile négociation entre Israéliens et Palestiniens au Proche-Orient, le soutien aux opposants syriens, et le souhait que les Ukrainiens puissent s’exprimer librement et sans violence.

De l’avis des observateurs ici, c’est un excellent discours de campagne que Barack Obama vient de prononcer. Il faut attendre à présent l’avis des Américains.

Tag(s) : #Discours

Partager cet article

Repost 0