Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Son testament a été ouvert ce lundi : Nelson Mandela laisse 46 millions de rands, 3 millions d'euros, qui seront répartis entre sa famille, son parti, l'ANC, ses employés et six écoles chères à son cœur.

Une petite fortune. 46 millions de rands, 3 millions d'euros, c'est ce que lègue Mandela à ses proches. Incarcéré pendant 27 ans, le père de la démocratie sud-africaine avait emménagé, à sa libération, dans une belle demeure de Johannesburg, et surtout il percevait des revenus de la publication de ses livres et des différents projets à son nom.

Réunie pratiquement au complet pour la lecture du testament, sa famille a accepté la succession – ce qui ne semblait pas gagné d'avance... L'un des trois exécuteurs testamentaires, le numéro deux de la Cour constitutionnelle, le juge Dikgang Moseneke, a expliqué que la lecture avait été assez longue ; par souci de clarification, et non de contestation.

Des legs prévus pour les écoles

La succession s'annonçait difficile : Mandela a plus de 30 enfants, petits-enfants et arrière-petits-enfants, nés de ses deux premiers mariages. Et il a inclus dans ses dernières volontés les enfants de sa dernière épouse, Graça Machel, avec qui il s'est marié alors qu'il avait 80 ans.

Le testament prévoit également des legs aux écoles fréquentées par Mandela dans sa jeunesse, pour qu'elles puissent offrir des bourses à leurs élèves. Il y a notamment l'université de Fort Hare, et celle de Witwatesrand, à Johannesburg.

Quant aux royalties, elles iront pour l'essentiel à la fondation familiale, la "Nelson Rohlilala Mandela Family Trust", qui devra tout de même partager 10 à 30% de ses revenus avec l'ANC, son parti politique. A charge pour ce dernier de s'en servir "pour la promotion des principes et des politiques de réconciliation entre les Sud-Africains".

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :