Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

8 mars en Guinée : Ebola à l’honneur !

C’est dans un palais bondé que les guinéennes, à l’instar des autres femmes du monde ont célébré ce dimanche la journée internationale de la femme. La première dame de la république, le gouverneur de la ville de Conakry, des hauts cadres de l’administration en Guinée, des représentants du corps diplomatiques ainsi que des épouses des ministres ne se sont fait compter l’évènement. Cette année à cause de l’épidémie d’Ebola qui a frappé 3 Pays de la région ouest africaine, les gouvernants de la Mano Riva Union ont décidé de célébrer la fête autour du thème « la femme au de-là d’Ebola » .

Le but visé dans le choix du theme est de favoriser l’autonomisation des femmes guéries et des veuves au plan économique et d’accompagner les familles affectées dans l’éducation et du bien être des orphelins. Pour la secrétaire générale du ministère de l’action sociale, de la promotion féminine et de l’enfance, représentante de la ministre le risque d’exposition de la maladie est exacerbé par les inégalités de genre existantes qui réduisent l’accès des femmes aux informations pertinentes et aux moyens adaptées aux mesures de prévention et de protection. Outre les femmes souligne t- elle, les enfants sont les plus victimes de cette maladie. Parmi eux, 28% sont orphelins des deux parents.

Abondant dans le même sens, le premier ministre a évoque lui, l’impact de l’épidémie sur le plan de la sante notamment la sante de la reproduction.

Selon Mohamed Said Fofana l’analphabétisme est un facteur de forte vulnérabilité devant la maladie. « Il hypothèque l’efficacité des politiques sanitaires et devient un facteur de réticence et de transmission ». Pour y mettre fin le premier ministre invite les populations de faire du développement du système éducatif une priorité pour lutter non seulement contre le phénomène mais pour davantage promouvoir la femme et le civisme de la société.

La coordinatrice du système des nations Unies en Guinée, a rendu à l’entame de son discours, un hommage à l’endroit des femmes guinéennes qui se battent pour la reconnaissance des droits des femmes. Placé sur le plan international sous le thème autonomisation des femmes, autonomisation de l’humanité, imaginez! « La célébration de ce 8 mars est une occasion pour les femmes de dresser le bilan des progrès réalisés, et d’appeler aux changements afin de faire face aux défis majeurs que pose le contexte global et les enjeux spécifiques liés à chaque continent et à chaque pays » a affirmé Seraphine Wakana .

Parlant du cas spécifique de la Guinée , la coordinatrice a félicité le gouvernement pour les avancées atteintes sur le plan juridique à travers l’adoption des politiques nationales intégrant la promotion de la femme et la ratification des conventions internationales ainsi que des accords au niveau régional en matière de la promotion des femmes. Elle craint cependant que ces efforts entrepris ne soient compromis par l’épidémie d’Ebola.

Source: guineenews

Partager cet article

Repost 0